Financer les entreprises


Financer les startups et les PMEs innovantes du secteur de l'immobilier


L’objectif d’une entreprise, dans le cas d’une opération de financement corporate est de bénéficier de ressources financières supplémentaires et diversifiées dans le but d’accélérer son développement et sa croissance. Il existe pour une entreprise deux moyens différents d’obtenir des fonds financiers extérieurs : en contractant une dette ou en cédant une partie de son capital à de nouveaux entrants.

Le financement par la dette.

Il existe deux moyens principaux pour une société de s’endetter, le premier est le crédit bancaire, le second est l’émission obligataire.

Dans le cas d’une émission obligataire une entreprise émet des titres financiers (obligations) représentant une fraction de la dette de cette dernière. Les investisseurs souscrivent à cette émission obligataire pour une durée et un rendement déterminés contractuellement en amont de l’émission des obligations. Cette solution est souvent privilégiée par les entrepreneurs disposant d’une visibilité importante de leur chiffre d’affaires à venir et qui cherchent un financement dans le but de couvrir le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) nécessaire à la réalisation de leurs activité.

Exemple du projet de La Fabrique Foncière

La Fabrique Foncière a sollicité Stoneraise en vue de financer son BFR pour 250 000€, ces fonds sont alloués au financement partiel des fonds propres de trois opérations de division foncières en Ile de France. Dans la mesure ou ces trois opérations étaient déjà commercialisées à 100% La Fabrique Foncière avait davantage besoin d’un « relais » pour finaliser le financement des opérations que d’un associé.

Image illustration


Le Financement par augmentation du capital

Dans le cas d’un financement par augmentation du capital, l’objectif est également de bénéficier de ressources financières supplémentaires, le procédé est en revanche différent d’un financement par endettement. Des investisseurs apportent des fonds sous formes d’augmentation du capital leur donnant ainsi la propriété d’une partie de la société en question. Les investisseurs espèrent réaliser une plus value sur leur investissement. Pour cela la valorisation de la société doit progresser entre le moment de leur investissement et celui de leur sortie du capital. Il est à noter qu’un investisseur pourrait parfaitement décider de maintenir sa position au capital plutôt que de vendre ses actions dans le cas par exemple où l’entreprise distribuerait des dividendes importants. Ce schéma est très rare dans l’environnement des start up.

Exemple du projet UFE (à venir)

La société UFE (Univers Français de l’énergie) recherche actuellement 200 000€ pour intensifier son développement. Après 18 mois d’activité les résultats sont encourageants et l’entreprise cherche aujourd’hui à intensifier son développement. UFE a choisi de procéder à une augmentation du capital dans la mesure ou ses performances à venir sont prévisionnelles et non pas déjà commercialisées comme dans l’exemple précédent. De plus l’augmentation du capital en intégrant de nouveaux investisseurs parmi les actionnaires permet de multiplier les relais pour diffuser les solutions proposées par UFE. Les prévisions sont aujourd’hui d’un rachat/revente au bout de trois ans.

Image illustration